Menu Fermer

L’Agripreneuriat ou l’entrepreneuriat agricole, ça paye bien aussi!

Tomate

Dans cette galère du siècle liée au manque d’emploi, repenser le secteur agricole est une urgence de haut niveau. Bon nombre d’entre nous, une fois franchie l »étape d’éetudes  rêve de se trouver un emploi dans un très bon bureau climatisé, et avec un salaire enorme,… Et bien cela est la logique meme enseigné à l’école dépuis le maternelle, jusqu’à l’université, la réalité est que très peu y parvienne. Oui, on nous enseigne que grace aux études nous serons les minsitres de démain, les medecins de demain, les avocats de demain,… dans peu de cas, on parle de l’elevage et de l’agriculture comme carrière. A la fin des études , la réalité est autre. Inutile d’en parler, nul ne l’ignore. Surtout chez nous.

Cet article met en avant, une opportunité vivante, réelle, et facilement faisable, l’agrriculture. Ici nous parlons donc d’entrepreneuriat dans le secteur agricole, et ou d’entrepreneuriat agricole (rien ne derange). Pour d’autre de parler d’agripreneuriat.

Certains jeunes se plaignent du chômage et pourtant ils ont le potentiel d’investir dans l’agriculture. Dans un de nos articles nous parlions de la capacité de créer de la richesse(l’entreprise) avec peu de moyens, et bien cela est aussi le propre de l’agriculture.

En agriculture, il suffit de peu des moyens pour se lancer. Il faut l’homme, la terre et la semence. 

Un entrepreneur est cette personne qui d’abord sait dénicher les opportunités qui sont à porté des mains. La terre, les semences, … il y en a. En quoi bon chercher à être un migrant pour quête d’une meilleure vie en Europe et pourtant l’Afrique en soi est pleine de Richesses? Au fait, l’idée d’ecrire ce papier m’est venu de certaines experiences vécu par moi-meme. 

L’expreience la plus frappante que j’ai eu ce dernier temps relève de mon oncle, qui après certains troubles dans ses affaires(business), a décidé de se lancer dans l’agriculture, il a ainsi cultuvé et produit des tomates, des haricots, et des maniocs dans une superficie de deux hectares. Dans un peu de temps il s’est fait après vente,  une somme aux alentours de deux mille dollars (finit la galère pour lui),… et  surtout il n’est pas à sa première production.

Cette exploitation n’a demandé que peu de moyens,  le résultat obtenu a été plutôt énorme.

L’agriculture et l’élevage ça aide, c’est un vrai investissement, une vraie base arrière. En temps de crise dans un business, ça peut constituer un autofinancement pour un besoin en fond de roulement.

l’agriculture et le petit commerce vont de paires, pourquoi ne pas dire que c’est de la micro entrepreneuriat par excellence. Bon nombre d’entrepreneurs ont tiré leurs fonds de commerce dans l’agriculture.

Il est du bien de tout un chacun d’entre nous de comprendre cela et de profiter pleinement des opportunités liées à l’agriculture.

Des grandes villes comme Butembo, et même de pays comme la chine faisaient et font toujours le commerce et l’agriculture pour toujours se développer.

Le cycle est simple, l’argent obtenu de l’agriculture finance le commerce des biens et service, c’est tout un cycle de création de richesse.

Cette exemple n’est pas unique, dans le marché de kituku (en province du nord-kivu, dans la ville de Goma), des femmes agriculteurs et éleveurs viennent  exposer les produits viennent y vendre leurs produits agricoles et ainsi elles gagnent la vie.

Richard Kalambo

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.